L’anaphylaxie

Qu’est-ce que l’anaphylaxie?

L’anaphylaxie est une réaction allergique grave, aiguë qui peut causer la mort. Elle survient lorsqu’une personne allergique est exposée à son allergène particulier (substance capable de provoquer une réaction allergique). Lorsque l’allergène entre dans le corps, il entraîne la libération de substances chimiques qui causent des symptômes pouvant mettre la vie en danger.

La gravité d’une réaction allergique, de même que celle des symptômes, peut varier d’une personne à l’autre et d’une phase à l’autre chez la même personne.

Prévalence

Bien que le nombre précis de personnes exposées à l’anaphylaxie soit inconnu, une publication récente a montré que près de 7 % des Canadiens signalent une allergie alimentaire.

Santé Canada remarque que les allergies alimentaires diagnostiquées par les médecins sont estimées à des taux de prévalence allant jusqu’à 5-6 % pour les jeunes enfants et 3-4 % pour les adultes des pays ayant un mode de vie occidental.

Les allergies alimentaires qui sont signalées augmentent chez les enfants de tout âge.

Déclencheurs

Certains des déclencheurs d’allergène les plus courants sont : les arachides, les noix, les graines de sésame, le soja, le lait, les œufs, les fruits de mer (poissons, crustacés et mollusques), la moutarde, le blé et les sulfites.

D’autres déclencheurs connus sont les piqûres d’insectes, certains médicaments, le latex et l’exercice physique (anaphylaxie survenant à l’effort). Il existe aussi des causes inconnues (anaphylaxie idiopathique).

Risque

Les facteurs de risque de l’anaphylaxie incluent :

  • les antécédents d’anaphylaxie
  • l’asthme
  • les allergies alimentaires

Symptômes

L’anaphylaxie affecte plusieurs systèmes du corps humain : la peau, les voies respiratoires inférieures et supérieures, le tractus intestinal, le cœur et les vaisseaux sanguins. Ses principaux signes avant-coureurs sont l’urticaire et l’enflure.

Les symptômes typiques de l’anaphylaxie comprennent :

  • enflure de la gorge, des lèvres, de la langue, ou du contour des yeux
  • difficultés à respirer ou à avaler
  • goût métallique ou démangeaisons dans la bouche
  • bouffées de chaleur, démangeaisons et rougeur généralisée de la peau
  • crampes d’estomac, nausées, vomissements ou diarrhée
  • accélération de la fréquence cardiaque
  • baisse de la tension artérielle
  • pâleur
  • faiblesse soudaine
  • anxiété ou sentiment négatif accablant
  • collapsus
  • perte de conscience

L’exposition à l’anaphylaxie

L’aspect le plus important de la gestion des patients présentant des allergies qui constituent un danger de mort est d’éviter le(s) déclencheur(s) de l’allergène. Mais il n’est pas possible d’éviter entièrement tous les aliments allergisants, car il peut exister des sources introduites cachées ou accidentelles.

En cas de contact avec l’allergène en cause, l’injection sous-cutanée ou intramusculaire d’épinéphrine représente le traitement de choix de l’anaphylaxie .

Voilà pourquoi il est important d’être prêt. Les patients et les soignants doivent :

  • toujours avoir leur auto-injecteur d’épinéphrine sur eux et savoir l’utiliser
  • aviser leurs proches de l’endroit où ils conservent leur auto-injecteur, au cas où ils seraient incapables de communiquer advenant une situation d’urgence due à une réaction allergique
  • porter un bracelet ou un collier d’alerte médicale

Que faire en cas d’urgence?

En cas de réaction allergique, l’épinéphrine doit être administrée immédiatement.

La recherche a démontré que la plupart des décès secondaires à l’anaphylaxie surviennent souvent lorsque l’épinéphrine n’est pas administrée ou lorsqu’elle est administrée tardivement. Les patients, les membres de leur famille ou leurs soignants doivent toujours être munis d’épinéphrine. L’épinéphrine est le médicament contenu dans l’auto-injecteur AllerjectMD.

Si la réaction allergique est grave et persistante, vous pourriez avoir besoin d’une dose supplémentaire d’épinéphrine. L’administration séquentielle de plus de 2 doses d’épinéphrine ne doit être effectuée que sous surveillance médicale directe.

Toute personne traitée d’urgence par l’épinéphrine doit immédiatement être transportée à l’hôpital, de préférence en ambulance, aux fins d’évaluation et d’observation. Les patients doivent rester à proximité d’un hôpital ou dans un endroit où ils peuvent appeler le 911 au cours des 48 heures suivant le traitement médical.

Pour en savoir plus, voir la Foire aux questions.